Sahaja Yoga et...


Moi

Médias

Musique

Poésie

Art

Enfants

Religion


Accueil

Histoire et racines de l’Académie de musique et des beaux-arts P.K. Salve


Depuis l'acceptation et l'appréciation du groupe de musique Nirmal Sangeet Sarita, en particulier par les étudiants occidentaux, Shri Mataji Nirmala Devi, professeur spirituel et fondatrice de Sahaja Yoga, avait l’intention de débuter une école de musique en Inde pour les deux raisons suivantes :
  • d’améliorer la compréhension de la musique classique indienne et de réaliser ainsi une meilleure compréhension de Sahaja Yoga.
  • de répandre la culture indienne par la musique, au-delà des frontières de l'Inde, puisque cette culture est incluse et fait partie intégrale de la musique indienne.

Ceci, Shri Mataji le désirait, d'autant plus, que c'était le rêve de Son père, le défunt P.K.Salve, un combattant pour la liberté, un avocat éminent et également un érudit pour cette musique. Il avait cette compréhension profonde et un grand respect pour la culture indienne.

Avec tous ces éléments, d’une manière très modeste, l’Académie a débuté en janvier 1995, ayant seulement trois étudiants qui apprenaient à chanter ou à jouer de la musique indienne. Depuis lors l'Académie s'est développée de façon phénoménale. En février 1998, l'Académie a déménagé sur une terre agricole de 50 acres au côté d’un fleuve, juste à 20 kilomètres de Nagpur au centre de l'Inde. La terre est sur un site très pittoresque et est remplie de vibrations, ce qui favorise la musique créative.

Présentement l'Académie offre les cours de musique vocale et instrumentale, de la danse de style Bharatnatyam et de Khatak, de la sculpture et de la peinture miniature indienne. L'Académie a l'intention d'augmenter ses activités afin d’offrir des cours de céramique, la peinture sur soie, le théâtre etc. Les vibrations aident non seulement dans la créativité mais amènent les élèves également dans un monde de méditation et de spiritualité. Ils expérimentent ainsi une transformation totale et certains d'entre eux ont même dit que "plus ils passent du temps à l'Académie, plus la recherche de soi leur donne une signification plus profonde.


Pour plus d'information vous pouvez aller chercher:

Miracles sur les Ragas indiens

Par Shruti Pandit

Beaucoup de problèmes compliqués de l'esprit ont été résolus par la récitation des ragas. L'Inde, qui était par le passé le créateur de cette grande science, a perdu cette science avec le temps. Par contre avec un effort renouvelé, cette science est revenue afin d’éclaircir les mystères de cette musique classique.

En Russie, l’ Amérique, l’ Angleterre, la France et ailleurs, plusieurs experts musicaux font des recherches afin d’étudier les effets de la musique sur la personnalité humaine et sur l'environnement. Des expériences sont en cours sur des centaines de patients et des observations détaillées sont décrites dans chaque aspect. Tous les aspects sont étudiés. Pour l'usage des étudiants, le son a acquis de nouvelles dimensions pour la recherche. La musique, en fait est magique, et il ne serait pas erroné d'observer que les notes et les rythmes donnent un charme hypnotisant sur celui qui l'écoute. Donc, il n’est pas étonnant que la musique soit reconnue comme un des plus beaux arts.

Le son a aussi ses effets négatifs. La pollution par le bruit cause des maladies telle que la neurasthénie, l'hypertension, l'augmentation du niveau de sucre au cerveau, les problèmes au cœur, les maux de tête graves, la perte de l'audition etc.; ceci a été prouvé médicalement. Seulement les sons musicaux peuvent avoir des effets positifs. La récitation régulière bénéficie non seulement celui qui récite mais aussi bien l’humanité dans son ensemble.

Il n'est jamais trop tard pour apprécier la valeur thérapeutique de la musique indépendamment de son style artistique. La musique est sans douleur, calmante et douce. C'est une grande science, toujours dissimulée dans l'éternité.
Nirmal Bhakti : chants dévotionnels de l'Inde